Premiere rando en Mongolie
  

Premiere rando en Mongolie

Terelj, Mongolie le 03/09/2012

 

cette fois ca y est nous y voila : la Mongolie version rando !

Rappelons d'abord les objectifs qu'on s'est fixes : randonner, de facon autonome (donc sans passer par un tour operator et sans guide), sans vehicule, en voyageant avec les transports en commun.Les peripeties pour sortir de la capitale nous ont montre a quel point ses quelques elements representaient deja un sacre challenge !

Pour notre premiere randonnee, "on a choisi la proximite...evident, non ?" (clin d'oeil)....une boucle de trois jours au Nord est de Terelj, puis une traversee de deux jours pour rejoindre Gachuurt, la banlieue de Oulan Baator. Avant de demarrer, on est tombe sur un couple de francais qui nous a file leur carte, plus precise... elle est au 1/200 000, le luxe ! car sinon, c'est du 1/500 000e (amis randonneurs je vous imagine evaluer la precision de ces cartes)

On marche le long de pistes plus oumoins carrossables. Vu la frequence des passages, surtout des gens en moto ou a cheval, qui se demandent bien ce que font la ces deux energumenes MARCHANT. Les rencontres sont breves mais elles n'ont pas ete provoquees ou achetees : elles sont le fruit du hasard. Les discussions sont limitees mais amusantes. On regrettera, comme souvent, que les guides de conversation ne sont PAS DU TOUT adaptes a la vie rurale.

Le paysage se compose d'une steppe boisee. En jouant a saute-vallee, en basculant d'un col a l'autre, on limite a la fois les deniveles et a la fois les traversees de plaines trop longues. Et on s'assure de trouver tous les soirs de l'eau et du bois. Les journees sont tres belles. Il gele toutes les nuits mais avec les duvets couples on se tient chaud. Le matin, on troque vite le bonnet pour le chapeau, et inversement le soir. Ca fait bien plaisir de se retrouver dans son element, malgre les sacs lourds et les epaules qui ralent.

Apres ces 5 jours, on peut deja rayer dans la liste des incontournables : dormir sous la yourte, partager le repas avec les eleveurs,  gouter le yoghourt "fait maison" (enfin... "fait yourte" plutot), traverser une riviere a gue et se faire transporter sur une charette tiree par un yack.

Ou irons-nous apres ? le pays est immense et nos parcours sont forcement tres modestes. Nous n'avons pas tout vu du parc national, il aurait fallu des heures de jeep pour y acceder, mais ce que nous avons vu valait le voyage et les kilos sur le dos.

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Mongolie