Dictionnaire amoureux du Tour du monde (troisième partie)
  

Dictionnaire amoureux du Tour du monde (troisième partie)

Brassac, France le 21/08/2013

 

Allez on continue à faire marcher le juke box des souvenirs et des objets tatoués dans la tête !

K comme...

Koalas, Kangourous, et autres curiosités du monde animal australien : c'est finalement ce qu'on retiendra de mieux de ce pays !

Kilomètres parcourus : on frôle les 100.000 kms de pas bien loin ! 97 218 kms selon nos calculs...

55 829 kms dans les airs, au-dessus des mers et des océans, soit à peine plus de la moitié de la distance parcourue ! Car nous avons également parcouru...

10 858 Kms en train et en bus pour rejoindre les steppes Mongoles depuis Foix ;

14 500 kms en Amérique du sud, 3 300 kms en Amérique centrale, en général en bus (ou à pied, en pick-up, en bateau...), histoire de « remonter » du 53° parallèle sud au 21° parallèle nord ;

5.000 kms dans nos vadrouilles australiennes (soit autant qu'en France en 2013)

1 700 kms à Madagascar et pourtant ça ne paraît pas grand chose sur une carte !

Et on estime avoir marché 800 km au cours de nos « grandes » randos... il est évidemment impossible de comptabiliser tous les pas faits sur un an ! Mais si on devait intégrer toutes ces marches quotidiennes, ces bus pris sur de petites distances, on franchirait la barre des 100 000 Kms.


L comme...

Langues :

L'anglais n'est pas une langue mondiale, fort heureusement ! Et la découverte des langues fait partie des aspects majeurs d'un tour du monde...

ça commence par une grosse bourde : croire que les langues baltes se rattachent à la famille slave !

L'apprentissage du Russe et du Mongol débutent par un handicap costaud : déchiffrer l'écrit. Pour le russe, j'ai essayé de replacer mes restes de slovaque, ça marchait un coup sur deux.

L'anglais... utile en début de voyage, sauf en Australie, où il faut parler australien. En 5 semaines, on n'a jamais compris quoi que ce soit de ce qu'ils disaient !

Quel bonheur d'avoir passé tous ces mois à parler espagnol ! On a quand même essayé d'apprendre deux - trois mots en Quechua...

Et pour finir, le franco-malgache est une langue assez agréable à manier et à apprendre !


La librairie de Marie et Nico :

Avoir toujours sur soi un bouquin en français est un petit challenge ! Fouiner dans les « book exchanges », profiter d'une rencontre avec des français pour échanger, sans être trop difficile sur la qualité littéraire... l'important est plus dans le format et le poids du livre ! A partir de Tahiti, Marie a profité de sa tablette et de téléchargements gratuits (sauf pour Madagascar).

  • La rivière des indiens, Jeffrey lent (acheté à Foix)

  • Glacé, Bernard Minier (acheté à Foix)

  • La Chandelle, Thérèse de St-Phalle (acheté à Ulaan Bator)

  • Le bûcher de Montsegur, Zoé Oldenburg (acheté à Sydney)

  • Une voix dans la nuit, Amistad Maupin (acheté à Sydney)

  • Robinson Crusoé, Daniel Defoe (acheté à Tahiti)

  • La fête au bouc, Mario Vargas Llosa (acheté à Santiago du Chili)

  • Les torpilleurs, Douglas Reeman (acheté à Puerto Natales)

  • Les choses s'arrangent mais ça ne va pas mieux, Kate Atkinson (échangé à Punta Arenas)

  • Les veines ouvertes de l'Amérique Latine, Eduardo Galeano (récupéré à Riobamba)

  • Le Cinquième cavalier, D. Lapierre & Larry Collins (acheté à Quito)

  • le Tour du monde en 80 jours, Jules Verne (tablette de Marie, lu à Riobamba)

  • Le monde perdu, Conan Doyle (tablette de Marie)

  • 3 ou 4 épisodes de la série des Sherlock Holmes, Conan Doyle (tablette de Marie)

  • Les hauts du Hurlevent, Emily Brontë (tablette de Marie)

  • L'automne du patriarche, Gabriel Garcia Marquez (acheté à Quito)

  • Un capitaine sans importance, Patrice Franceschini (acheté à Foix)

  • L'île aux otages, James W. Porter (emprunté à Ankevo)

  • La passion selon 5 matous, Martine Pilate (emprunté à Ankevo)

  • Dalva, Jim Harrison (acheté à Caye Caulker, Belize)

  • Le cimetière de Pragues, Umberto Eco (acheté à Foix)

 

M comme...

Marie (by Nico)

370 jours ensemble, 24 heures sur 24, dans des situations chaque jour nouvelles, parfois seuls au milieu de nulle part, ... pas toujours facile ! Il faut aussi dire que rapidement on s'est rendus compte qu'on n'avait pas forcément les mêmes priorités dans le voyage : plutôt le côté « nature/ paysages » pour Marie, plutôt le côté « rencontres » pour moi...

Finalement, Marie s'est montrée telle que je la connais depuis plus de 5 ans : débrouillarde, courageuse, optimiste, franche, allant généralement « droit au but » ; pas toujours à l'aise avec les langues, elle a dû supporter mon obsession d'aller à la rencontre « des autres », mes humeurs parfois lunatiques, mes hésitations au moment de décider....en même temps, je crois qu'elle a drôlement appris pendant ce voyage, qu'elle s'est enrichie des expériences vécues et des rencontres, qu'elle a pris plus d'assurance face à des situations inédites...et on est rentrés ensemble.


N comme...

Nico (by Marie)

Nicolas a été fidèle à lui même durant tout le voyage, débordant d'énergie et voulant à tout prix rencontrer les populations locales ! même quant la barrière de la langue et des coutumes me freinaient plus, comme en Mongolie par exemple. Après notre séjour « mouvementé » en Australie, il a su ralentir le rythme et enfin profité plus  « mora mora ».

Un brin têtu et un peu tête en l'air, il a fait preuve d'une grande force mentale et physique, acceptant de boire du café en poudre franchement pas bon et s'abstenir de saucisse pendant près d'un an, de supporter un régime alimentaire même pas digne des bouffeurs de graine et au proportion microscopique parfois mais pas partout ! Il a aussi su m'écouter dans les moments de crise et de doute, me remonter le moral et me faire rire. J'ai bien failli l'étriper quelques fois avec son caractère de cochon et ses envies farfelues, mais je ne suis retenue....

Plus d'un an 24h/24 ensemble c'est pas du gâteau, c'est comme être assis ensemble sur une bombe atomique avec juste deux pinces pour la désamorcer, elle a bien failli exploser, mais au final on a su trouver le code !

 

O comme...

On a bien fait de :

  • faire la Mongolie en septembre

  • de se limiter à un seul pays anglo-saxon (certes, y a aussi le Belize...)

  • se donner autant de temps en Amérique du Sud

  • faire toutes ces petites étapes : Corée du Sud, Tahiti, Île de Pâques...

  • privilégier l'été pour le Sud-Chili, quitte à avoir du mauvais temps plus au nord

  • mettre le paquet sur les volontariats en fin de voyage

  • passer 3 bonnes semaines au Guatemala et moins de temps dans les autres pays d'Amérique centrale

  • repasser par la France avant de repartir pour Madagascar.


P comme...

Pays : combien de pays visités ? Ça dépend ! On peut distinguer 4 groupes, en fonction de la durée du séjour dans chaque pays.

  • Les pays traversés (par voie terrestre) sans s'arrêter : Allemagne, Pologne, Lituanie, Panama, Honduras, Salvador

  • Les séjours les plus courts (au moins une nuit, mais moins d'une semaine) : Lettonie, Estonie, Corée du Sud, Île de Pâques, Argentine, Costa Rica, Belize.

  • Les séjours de moyenne durée (entre 1 et 3 semaines) : Tahiti, Pérou, Nicaragua, Mexique, Île de la Réunion.

  • Les séjours les plus longs : Russie, Mongolie, Australie, Chili, Bolivie, Equateur, Guatemala, Madagascar.

     

Pour être peinards : nos destinations favorites

  • le bivouac au bord de la Tarim, Mongolie

  • le camping de l'île de Pâques

  • le parc national de Sajama, Bolive

  • dormir chez l'habitant à Tsarasoatra, près d'Ambositra, Madagascar

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en France