Dictionnaire amoureux du Tour du monde (deuxième partie)
  

Dictionnaire amoureux du Tour du monde (deuxième partie)

Brassac, France le 08/08/2013

 

F comme...

Frayeurs (heureusement, sans conséquences) :

  • la prise de conscience du coût de la vie en Australie (Sydney) ;

  • la perte des clés de la voiture par Nico...(forcément !)au milieu d'un parc national du Victoria (Australie) ;

  • Marie glisse à quelques centimètres d'un ravin, l'appareil photo dans les mains... (Tasmanie, Australie) ;

  • l'oubli de la pochette contenant tous les papiers de Nico sur des toilettes !!! (Cohaïque, Chili) ;

  • la tablette de Marie qui ne voulait plus s'allumer (Cuzco, Pérou) ;

  • impossible de retirer de l'argent auprès des distributeurs (Loja, Equateur) ;

Fringues : les superbes imperméables en feutre en Mongolie ; les femmes boliviennes, leurs jupes et leurs chapeaux ; la laine de lama et d'alpaga, omniprésente dans les pays Andins ; les hommes du Nicaragua sortis tout droit d'un film de Sergio Leone (chemise à carreaux, ceinture à large boucle, chapeau de cowboy, santiags) ; le jeu des chapeaux à Madagascar ; et puis... la Coupe du Monde du mini-short, qui annonce une sacrée confrontation entre tous les favoris : l'Estonie, l'Australie, le Nicaragua, le Guatemala, Madagascar et même la France... représentée par une sélection Réunionnaise !!

     

France

Non le pays ne nous a pas franchement manqué, ou alors si peu ...

Certes, on mettait France Info chaque fois qu'on tombait sur un ordi avec une connection internet.

Certes, on a rempli deux pages de carnet avec des plats à manger à notre retour.

Certes, on relisait plusieurs fois chaque mail provenant de la famille ou des amis.

Certes, on a longtemps gardé dans un sac des fragments d'un Libé daté du 07 mai 2012.

Certes, les montagnes de riz ne nous ont jamais fait oublier le goût du bon pain...

A noter que ce pays fait partie du voyage à plusieurs titres ! D'une part, nous l'avons traversé dans un large demi-cercle allant du sud à l'est, les 24 et 25 juillet 2012 ; d'autre part, nous y avons passé un mois entre avril et mai 2013, dont deux semaines sur les routes !

Fitz Roy et Cerro Torre : l'alter ego de Torres del paine, côté argentin. Grandiose, féérique.


G comme...

Gastronomie : ah on aura goûté bien des cuisines différentes ! Mais voyage oblige, contraintes du bivouac ou du transport, on a aussi notre dose de nouilles chinoises. Et puis parfois il valait mieux fermer un peu les yeux sur les conditions de stockage ou de préparation des repas...

Les mets préférés :

  • le ragoût de Mouton, les buzz et les rushur mongols

  • le curanto (Nico) de Castro, Chili : un mélange de moules, de palourdes, de saucisse, de palette fumée et de patates !

  • Les empanadas d'El Chalten, Argentine (Marie) ; les empanadas aux fruits de mer de Puerto Natales et les sopapillas de Cohaïque (Nico)

  • le cochon de lait au four (repas du 31 décembre, Bolivie)

  • les truites du lac Titicaca

  • le ceviche (soupe de poisson) d'Amérique du Sud

  • le « choclo » (épi de maïs cuit à l'eau accompagné d'une tranche de fromage) péruvien (pour Marie)

  • les repas pris à la cantine du personnel du Parc Xcaret, Mexique

  • le riz-crevettes de Morondava, Madagascar

Inversement, on peut lister les trucs les moins bons (ou les plus dégueulasses) :

  • les sodas sud-américains (à l'exception du Coca Quinoa)

  • les pâtes péruviennes agrémentées d'un sachet saveurs « carne de res » à Choquequirau, cuites la veille, mangées froides au matin !

  • Tous les repas du volontariat au Baïkal (et notamment celui que nous avons préparé), à l'exception du repas de Joe et Lisa.

  • L'almuerzo d'Ollantaytambo (Pérou) selon Marie.

 

H comme...

Hugo Chavez : on était au Nicaragua au moment de sa mort. Grosse émotion dans ce pays frère du Venezuela. La Une des journaux titrait, par-dessus une photo de Chavez, une phrase mémorable : « qu'allons-nous devenir ? »

 

I comme...

Il était une fois, dans la gare de Foix, deux jeunes gens, pas si barjots que ça (mais un peu quand même), qui prirent un train le soir du 24 juillet... ils revinrent dans la même ville,d'abord à la mi-avril de l'année suivante, 264 jours plus tard, mais pas pour longtemps, puis définitivement le 12 Juillet 2013, les têtes pleines de souvenirs...

 

J comme...

Jours et nuits : d'un côté, les longues journées de l'été austral au sud-Chili, et ce soleil qui semble refuser de se coucher ; de l'autre, sous les Tropiques, 12 heures de jour, 12 heures de nuit, la nuit qui chute d'un coup à 6 heures du soir, et nous qui nous couchons à peine plus tard... 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en France